HOME Blog 2e ch. africains de wushu

20
09
18
nov.

2e championnats africains de Wushu à Cotonou

Mots clés: africain , Afrique , championnat
Afrique wushu enfants

La 2e édition des championnats africains de Wushu s’est ouverte le 3 décembre dernier au Palais des Sports du stade de l’Amitié de Kouhounou.

La compétition proprement dite a démarré dans l’après-midi. Mais avant les hostilités, une cérémonie d’ouverture officielle a eu lieu. C’est l’occasion pour les différents intervenants de dire tout le bien du Wushu africain. Que ce soit MM. Joseph Gnonlonfoun ou Patrice Koménan, respectivement président du comité d’organisation et président de la fédération béninoise de Wushu, ils ont tous remercié les instances internationales pour avoir permis au Bénin d’abriter la 2e édition des championnats africains de Wushu. Quant au président de la Fédération africaine du Wushu, il a rappelé les progrès effectués par les pratiquants africains de l’art martial chinois. El Hadaoui s’est dit confiant quant à la réussite de l’édition de Cotonou qui est une rencontre de la jeunesse du continent noir. Car, comparativement à la 1ere édition qui s’est tenue en Libye, il a déjà noté la bonne organisation, et apprécié le nombre élevé de participants.
L’honneur est enfin revenu au ministre chargé des Sports d’ouvrir officiellement la compétition. Pour Etienne Kossi, c’est l’occasion pour les sportifs de renforcer les liens de solidarité, d’amitié et de fraternité. Il a exhorté les uns et les autres au fair-play afin que cette 2e édition soit couronnée de succès.
En clair, 12 pays africains ont répondu à l’appel de Cotonou. Si le Togo, le Mali, le Nigéria, le Soudan, le Rwanda, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Libye et Bénin se sont engagés pour compétir, le Maroc, la Tunisie et l’Egypte sont venus juste pour prendre part au congrès de la Fédération africaine de Wushu qui se tient depuis mercredi dernier à Cotonou en marge de la compétition.



COMMENTER